Les planches de la chefour – la Génèse

A force de glisser sur différents types de supports, il arrive un moment où fatalement on se dit: pourquoi ne ferais-je pas moi-meme ma propre planche?

C’est un peu comme ca que je me suis lancé dans ce projet: simplement par envie, et beaucoup par défi.

Hors de question de recycler une vieille planche de bois qui traine dans le garage. Je voulais une planche agréable à rider, donc avec un minimum de flex histoire qu’elle renvoie les impulsions qu’on lui donne.

Assez rapidement je me suis orienté vers le format cruiser: pas plus grand qu’un skate, mais avec un shape plus surf, plus pointu, un peu rétro. Le cruiser sert avant tout à faciliter ses déplacements quotidiens, à aller au boulot en glissant… il ne doit pas etre encombrant.

Je me lance donc dans une entreprise d’espionnage industriel: comment font les autres pour faire des planches fines, nerveuses, et relevées aux extrémités?

C’est simple: ils collent des planches de bois ultra-fines (appelées des plis) entre elles avec de la résine époxy, en ajoutant éventuellement d’autres matériaux (fibre de verre, carbone) et en pressant le tout dans un moule.

Voilà le contour du projet. Il ne me restait qu’à éxecuter…

Lazy afternoon

une belle ballade qui a commencé à la Fourche (17ème), bonnes sensations dans la rue Blanche (9ème) puis montée jusqu’aux Buttes Chaumont (19ème) pour une descente jusque sur Belleville (20ème). La vidéo commence là, et se termine dans le 11ème, en bas de la rue des 3 frères.

Sunny days

Petite session matinale en allant au boulot. Le trajet passe par les Batignolles (Paris 17), la rue de Rome (vous reconnaîtrez peut-être les grilles qui longent les rails menant à St Lazare), le boulevard des Batignolles jusqu’à Villiers avec son terre-plein central plutôt agréable, et enfin la descente jusqu’à St Augustin qui passe par la fameuse rue de Naples.